dimanche 25 septembre 2016




 A Rimbaud

Arthur,
Blanc Abyssinien,
Tes voyelles étouffant de lumière,
Embrasent ma solitude
Et éclairent ma tristesse
Qui râle sous le poids muet des mots inutiles.
Tu m’offris la couleur
Et rendis aux étoiles leur sève juvénile.
Inchoative ivresse
Créant l’univers
De mystères,
De questions nues.
Tu me reviens, ramage de baobab,
En transes de cithare,
Sur les flots scintillants de l’Oued Joumine !
Arthur,
Jeune âme
Mordant les éclairs de l’impossible !


© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

samedi 27 août 2016

Lettre à un ami

Vol de cigognes  Marta Radziszewska






Sais-tu encore sculpter les nuages,
Chanter le pèlerinage des cigognes
Et t’immoler au crépuscule,
Dans une mer d’épis ?


© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"
 

mardi 26 juillet 2016

SANG DE VITRAUX

Vitrail de Jean Bazaine "resurrection", Chapelle de la Madeleine à Penmarch,29*



au Père Jacques Hamel et à toutes les victimes des barbares


Tu pleures, oiseau,
Le sang des cœurs trahis
Ravis à leurs quiètes prières
Assoiffées de lumière.


Puissent tous ces vitraux ensanglantés
Recomposer encore en chœur
Le chant radieux d’un nouvel envol
Vers des chemins d’amour sans fin!

©Mokhtar El Amraoui
Le 26 juillet 2016

* Merci, chère Brigitte Maillard, pour l'information.

samedi 16 juillet 2016

Encore et toujours l'amour !

Graham Gerken

 

Contre vos cyniques  armes
De barbares sourds à la vie
Sourds à l’amour,
Encore et toujours
Notre seule  arme, l’amour !
 
Pour épique réponse
Contre vous,
Semeurs de mort,
Nos mains s’aimeront encore !
 
Et demain,
En un sublime élan,
De nouveaux semeurs
Offriront,  à leur tour,
Aux infinis champs
Riant de chauds labours,
Les graines des plus belles amours !
 
Nos larmes  ne seront plus jamais pleurs
Mais scintillantes fleurs
Embellissant nos demeures,
Parfumant nos deuils
Qui se feront seuils 
De rencontres et nids promis
Pour les promeneurs endormis 
Réveillés  en chœurs
Par nos terres
Et douces mers de caresses,
Loin de toute amère détresse !
 
Contre vous,
Barbares sans cœurs, 
Se dresseront sans peur
Nos coeurs explosant 
De liberté, de fraternité,
Pour oublier,  à jamais,
Tous nos malheurs,
Toutes nos douleurs,
Dans un éternel chant
D’amour et  de paix!
 
© Mokhtar El Amraoui
Le 16/7/2016

 
 © Mokhtar El Amraoui© Mokhtar El Amraoui© Mokhtar El Amraoui

 

 

© Mokhtar El Amraoui© Mokhtar© Mokhtar El Amraoui

  © Mokhtar El Amraoui

 

mardi 12 juillet 2016

Nouvelles couleurs


Illustration trouvée sur le Net



Nous relierons patiemment nos veines.
Et de nos sangs mélangés,
Sortiront des couleurs
Jusque-là inconnues.
Et tous unis,
Nous leur donnerons
De nouveaux noms,
Sur les rythmes des battements
D’un même coeur.


© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"
 

samedi 28 mai 2016

Ô Mère!

Bonne fête, les Mères!
 


Sun child  de Dora Hitz


Ô Mère !
Lait toujours ascendant,
Voyageur
Dans mes étoiles nécessaires
Conjuguées aux distances blessées de mon cri !
Ciel de mes yeux, yeux de mon ciel
Recousu de ses blessures larmoyantes
Pour reporter, de ta lymphe triomphante,
Ma folle errance et mes agonies !
Tu es les arbres candélabres
Qui m’éclairent tous ces chemins inextricables
De mes lourdes litanies d’incompris
Trébuchant de tant de chaînes,
Ombre prévenant mon possible aveuglement,
Seins aux aguets pour me rassurer,
Pour m’arracher au plus profond
De mes sauts anéantis
Et me faire renaître, entier,
Dans ton feu jamais brûlant,
M’offrant la juste chaleur
De ces mains des ans
Qui me caressent de leurs attentes,
De ce sang toujours prêt à me reprendre
De mes jours soliloques d’exilé
Sans échos !



© Mokhtar El Amraoui in " Le souffle des ressacs"
 

samedi 7 mai 2016

LIBERTE



Nulle plainte,
Nul regret,
Si c’est pour toi

Que je meurs
Liberté.
Nul regret,
Nulle plainte,
Tu es le seul chemin du bonheur.
Si l’on meurt pour toi,
La mort n’est plus un malheur
Et tant qu’on vivra par toi,
La vie ne sera plus un leurre.
Liberté
Sans toi, la mort,
Sans toi, la vie
Ne seraient plus qu’erreurs.


©Mokhtar El Amraoui in « Arpèges sur les ailes de mes ans »
Photo tirée du Net