dimanche 18 novembre 2012

Le testament des étoiles



Juan Miro Nocturne 1940














Voix plurielles
Dans la polyphonie des sables à mirages,
Les décibels d’une soif montante
Crèvent l’outre des chimères
Et galopent.
L’ange médite, sous la citadelle,
Le reste poussiéreux d’une nymphe envoûtée tue.
Glaives et glas !
L’horizon est la lame qui tranche ton regard
Par le sel de l’attente.
L’enfant, dans ses insomnies, rêvait de fleurs
Et ne cessait de se taire.
Malheur à tous ceux qui touchèrent à l’ossuaire,
Ce testament des étoiles !

© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

2 commentaires:

  1. Bonne nouvelle, et longue vie à ton blog !

    RépondreSupprimer
  2. @Brigitte Giraud
    Merci beaucoup, ma très chère, pour ton inestimable soutien et tes incessants encouragements.

    RépondreSupprimer