mardi 20 novembre 2012

Amnésie sioniste


Par milliers, nous sommes entassés,
De l’aube à la nuit noire,
Sous la botte gammée
Des sionistes sans mémoire,
L’oeil d’acier de leurs fusils braqués
Sur nos longues journées affamées.
Nos cadavres attendent la mort,
Avec pour seul espoir,
Le souvenir de vos futures victoires,
Nos chers enfants, nos fiers soleils,
Notre immortelle gloire !

©
  El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

5 commentaires:

  1. La douleur esthétisée au cube donne de fabuleux poèmes comme celui-ci.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour ta compréhension tout en nuance. Malheureusement, il y a certains qui le lisent au premier degré réductionniste politicard.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Mokhtar

    Nous nous sommes croisés chez André Chenet, les vagabondages occasionnent de belles rencontres. La poèsie a pour but de rapprocher les hommes, et votre poème en est la parfaite illustration. La Palestine occuppe mes pensées en cette période de Noel, alors merci pour vos mots qui reveillent tout en étant apaisants

    Amicalement

    Serge

    RépondreSupprimer
  4. Bienvenu, cher Serge. Je suis très honoré de ta visite qui,je l'espère, se renouvellera sans cesse. Merci de la noblesse de ton coeur qui pense à la Palestine et ce qu'elle endure d'affres et d'injustices! Il nous faut la soutenir dans son juste combat pour la lumière et la vie contre le joug sioniste et son oppression. Encore une fois,bienvenu, chez toi!
    Bonnes fêtes à toi ainsi qu'à tous les tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mokhtar

      http://hobo-lullaby.over-blog.net/article-l-oud-de-gaza-113790888.html

      Amitiés Fraternelles

      Serge

      Supprimer