mercredi 26 décembre 2012

Amitiés




Charm  Aeravi




La nuit, des oiseaux amis
Remuent les feuilles des miroirs.
Certains, ceux qui fuient m’ont déjà confié
Leurs oeufs que j’ai déposés dans ma tête,
Comme les plis d’une mémoire de nerfs faite.
Ils laissent couler leur doux plumage,
Jusqu’à l’aube d’une chanson, d’un rivage,
D’une couleur venant à la fleur.
Des peintres amis y logent aussi,
Peignant des becs rigolards et de graciles languettes.
Les nuages, en filaments ou en duvets,
Massent la chauve lune,
Sur des airs de saxo rouillé.
Une tendre voix, de nicotine et de froid enrouée,
Parle, en toussant,
De portes toujours fermées
Sur des bonheurs en judas et vachettes tamisés.
Mes rêves glissent sur la lame des chaussées
Qui m’engouffrent las, l’âme déchaussée.
Plus de champs pour me recueillir.
Toutes les gerbes ont été fauchées.
Même les bouteilles se rebiffent,
Les habitent des bateaux échappés aux récifs.



© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"


11 commentaires:

  1. En effet tu voles et tu nous fais voir le monde d'en haut.Si les champs sont inhospitaliers tu iras nicher dans les cimes.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Orfeenix, mes cimes sont les coeurs de mes amis oiseaux, les vôtres!

    RépondreSupprimer
  3. Tellement de couleurs... ça foisonne. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Tu pourrais partager ici une de tes toiles, non? Qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà partagé une photo avec plaisir avec Mokhtar et quand il veut, il peut prendre une photo de mes toiles si il en le désire. Merci Hélèna. (Ça me touche)

      Tu sais Hélèna tes toiles à toi, ce sont tes tissus (à moins que ce soit confidentielle, je ne sais trop les règles dans ce domaine) mais j'aimerais voir des photo de la matière avec lequel tu travailles. Enfin ce n'est qu'un souhait qui reste a ta discrétion. Bonne journée à vous deux.

      Supprimer
    2. Tu as raison chère Rouge, ma matière à moi ce sont les tissus et encore plus élaborés les vêtements que j'utilise comme matière première à mes compositions.Je te montrerais volontiers mes aboutissments.
      Je travaille aussi les tissus en décoration, ça n'est pas les mêmes vibrations mais il y a des recoupements. C'est infini...
      A chaque personnalité, la matière qui lui correspond, la couleur aussi, l'association de la couleur à la matière, le tout au corps... C'est passionnant!

      J'ai déja vu une de tes oeuvres associée à un poème de Mokhtar, je trouvais d'ailleurs l'alchimie renversante!

      Sais-tu que Mokhtar peint lui aussi?

      Supprimer
    3. Il y a longtemps, je confectionnais mon linge et j'avais un costumier... toujours été fascinée par le théâtre mais je sais pour avoir erré dans des magasins de tissus pendant des heures qu'elle dimension cela prend. Près de la sculpture selon moi. Le mouvement du tissu, la souplesse ou non, ses transparences ou non, sa texture ou le soyeux du matériau... bref dans ces magasins c'était autant des heures à toucher, à imaginer ce que je pourrais bien en faire et ses plus étranges possibilités. Et puis les aiguilles adéquats qui vont dans la machine, la bonne tension à adopter, quelles coutures seraient jolies ou appropriées. Ce fut des petits moments de bonheur que je n'oublierai pas. J'ai beaucoup de respect pour celui qui construit et ce la peut importe la direction empruntée.

      Pour Mokhtar je ne savais pas qu'il peignait? J'espère que nous aurons donc la chance de voir ses travaux picturaux.

      Moi, je vais retourner à mes travaux de maison... parfois la réalité se manifeste par du simple ménage ou lavage. :D

      Supprimer
    4. La Rouge, la poésie et la peinture s'influencent énormément au point de devenir presque consubstantielles. Il m'arrive parfois de dessiner ou de peindre, je dis bien parfois.

      Supprimer
  5. Hélènablue,j'ai vraiment très bien aimé cette ouverture qu'a trouvé mon poème dans votre échange entre La Rouge et toi. Le point commun c'est la trame et puis les frontières entre les genres disparaissent de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  6. Dans le jardin de nos cerveaux naissent bien des soleils ! C'est effectivement une très belle union ! Amitiés - Astrid

    RépondreSupprimer
  7. Que nos soleils fleurissent de leurs lumières les chemins de l'humanité afin qu'elle ne replonge plus jamais dans les ténèbres de la haine! Amitiés

    RépondreSupprimer