samedi 22 décembre 2012

Poème d'Astrid Shriqui Garain: Mon jardin


La poétesse AstridAtos
   
Astrid Shriqui Garain, à l'île de Ré 


   

    Au fil de mes vagabondages d'incurable "Sans Blog Fxe" ( SBF), je m'inscris encore, bien qu'ayant mon propre blog,  dans des sites et blogs consacrés à la poésie ( "Un jour, un poème", "Poésie en ligne", "Sympoésieum", etc.). J'y entre et dépose mes poèmes sans préjugé aucun, ayant l'increvable conviction que l'essentiel c'est d'être lu et de partager, surtout par ces temps de dépoétisation tous azimuts.  
  Ce qui m'attire dans ces blogs, malgré les grandes disparités entre les performances des inscrits, c'est la possibilité d'y faire de belles et intéressantes découvertes. Et ce fut un astre que j'ai rencontré! Astrid! Astrid Shriqui Garain.
   En voyant sa facilité d'écriture poétique, je me suis dit que c'était soit la choyée des muses, soit une musovore. Non, elle est seulement musophile, à sa manière. Malgré son visage d'éternelle enfant rêveuse et ses yeux si voyageurs, avec ses traits de James Dean au féminin, elle n'arrive pas à cacher les tempêtueuses lames de fond qui sourdent aux tréfonds lumineux de son âme; mais en bonne zenette ( féminin de zen, pardi!), elle sait bien conduire ses chevaux et écheveaux énergétiques et les canaliser, sans jamais les assujettir.
  Ses poèmes m'ont très vite électrocuté. "C'est du haut voltage, Mokhtar!" me suis-je dit. Ne pouvant pas lire, jusqu'à maintenant, ses 400 poèmes ou plus, malgré la fébrilité vorace du découvreur qui s'emparait de moi, j'ai eu hâte de vous présenter, mes chers amis, cette illuminée du verbe poétique qui, jusqu'à maintenant, malheureusement, n'a pas encore publié de recueil ! Puisse un éditeur découvrir, comme moi, cette Amazonie de poèmes !
   Astrid ! Ah! Prédestination ! Impénétrables mystères de Poiein !
   Et l'astre, de poésie vêtu, nous est venu pour se dire en poétière qui, de la glaise de ses jours et du limon de ses nuits, nous invite à voyager dans les labyrinthes de son intermonde. Pour moi, le vrai CV de l'artiste, en général et du poète en particulier, c'est son oeuvre!
  Avant de lui céder la parole, je n'oublierai pas de dire qu'elle est membre active et passionnée d'une association vendéenne "Lumières de Jade" qui regroupe plein d'artistes sculpteurs, peintres et poètes; elle oeuvre dans le sens de la lumière, de la  paix et  de la tolérance! Elle est aussi ouverte extra-muros pour toutes celles et ceux qui aspirent à la réalisation de ces nobles valeurs. Vous pouvez visionner ses activités sur Youtube.
  Je vous invite , maintenant, à monter à bord de la fusée poétique d'AstridAtos. Répétez-le à tout le monde, son pseudo est Atos!




Mon jardin


Ami,
Je te l'écris :
Je ne couperai pas mes lettres.
Je n'amputerai pas mes phrases.
Je ne jetterai pas mes mots.

Ici ma parole est libre.
Là- bas on tranche la gorge des hommes
pour une virgule de trop.

Ami,
Je taillerai mes lettres
Je cultiverai mes phrases
Je ferai germer mes mots
Je démonterai toutes les serres
Et j'écrirai au centre de la Terre

Ami
Je te le dis,
Mon rêve est un pollen
Qui brûle la gueule des cerbères.
Ma parole n'est pas le safran de la honte
Elle est un miel sur la plaie de nos légendes.
L'odeur du sang attire toutes les hyènes.

Ami,
Tous les hommes sont frères.
Et ce n'est pas le bruit que les chiens font en enfer
qui me fera taire.

Ami,
Je te l'écris
Je ne couperai pas mes lettres
Je n'amputerai pas mes phrases
Je ne jetterai pas mes mots

Ma plume n'est pas une faux.

Ici ma parole est libre.
Là-bas on crève les yeux d'un homme
pour un livre de trop.

Je prendrai soin de notre Terre.

Ami, regarde
Dans ma voix
j'ai assez d'encre pour nous deux.

J'ouvrirai tes lettres
Je réciterai tes phrases
et je comprendrai tes mots.

Ami
Approche-toi et écoute-moi :
Où que tu sois ta pensée est libre
Et sur tes lèvres je lis chacun de tes mots.


                                     Astrid Shriqui Garain





13 commentaires:

  1. Bonsoir Mokhtar
    par ce billet je puis reprendre contact avec toi. Avant et ailleurs ce n'était ni le moment, ni possible.
    Très touchée par cette poésie ciselée, et cette poétesse angelot.

    Belle soirée en passant par ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue, chez toi, Laure! Fais comme bon te semble. L'essentiel c'est que tu sois à l'aise. Oh, oui! Astrid est vraiment une grande poétesse.Pour moi, ça a été une véritable découverte. J'espère que les éditeurs s'apercevront de la haute poéticité de ses vers. Je crois qu'ils ne tarderont pas à le faire.

      Supprimer
  2. Magnifique, et remuant. sa poésie est juste renversante! merci pour cette découverte Mokhtar. Je partage à mon tour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as vu,Blue,combien elle est fertile cette dame de poésie et sa manière d'écrire,époustouflante d'images, de procédés d'écriture variés et inépuisable! vraiment un phénomène poétique! Maintenant, aux éditeurs de faire leur boulot, s'ils veulent avoir de la qualité!

      Supprimer
  3. Ah! Quelle belle densité féminine. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  4. La Rouge,une densité qui danse avec les mots et cet intarissable souffle poétique! Je crois qu'Astrid a eu toutes les muses à son berceau!

    RépondreSupprimer
  5. giulio14:51

    Délicieux, chers amis! Autre bijou à découvrir d'elle: www.sympoesieum.org›Poèmes,7.10.2010

    RépondreSupprimer
  6. Qu'il est chargé ce poème, de tendresse, d'amour, de courage,d'humanité,d'amitié! Et ce doux visage dont j'ai flashé sur la seconde photo d'en bas (en noir et blanc),me fait penser à un autre visage aussi doux et aussi éclatant de tendresse qui est celui de notre chère Laure dont doit être fière sa chérubine!

    RépondreSupprimer
  7. Goûlument j'ai bu cette magnificence.

    RépondreSupprimer
  8. merci à toutes et tous pour votre accueil, si chaleureux ! Et tout particulièrement à toi Mokhtar ,a tes bras immenses, à tes mots génereux, et à ton coeur d'humaniste et de très grand Poète. Astrid

    RépondreSupprimer
  9. Astrid, tu mérites cet accueil et nous avons besoin de poétesses comme toi!

    RépondreSupprimer
  10. Cher Mokhtar merci
    & Astrid quel poème
    il avance tout seul
    merveilleusement
    construit et si génereux
    bravo Astrid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Brigitte,
      je suis très content d'avoir découvert ce diamant poétique qu'est Astrid et de vous l'avoir fait connaître. Notre famille poétique est en train de grandir. Tenons-nous la main et restons solidaires; c'est notre seule planche de salut, vu que la poésie est, malheureusement, de plus en plus marginalisée.

      Supprimer