mardi 29 janvier 2013

Noces en éclipse

"La vallée des mille soleils"
La vallée des mille soleils   François Schlesser





Il arrive que le soleil oublie ses promesses,
Dans ses grands jours de détresse.
On le renvoie se coucher, à coups de pieds au crépuscule.
Alors, il se fâche, baisse ses rayons et s’efface.
Il téléphone aux nuages, aux vagues et aux tempêtes
Pour se venger de tous les amoureux du monde
Dont il éclaire les peaux, les pas, les rires, les larmes et les baisers.
La lune, affolée, court à sa recherche, dans ses quartiers
Et laisse un grand trou dans la page du ciel.
A deux, ils se retrouvent dans une belle éclipse.
Pour fêter leurs noces.
Seules les étoiles complices
Les comprennent et bénissent.




© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

10 commentaires:

  1. Le soleil a rendez-vous avec la lune (Charles Trenet)

    mais cela ne nous regarde pas :)

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oui, chère Moun ( Moon-lune! ;-)), merci pour cette si belle chanson ! L'amour entre la lune et le soleil ou d'autres planètes et astres ont toujours inspiré poètes et chanteurs; je citerais, aussi, entre autres, Boris Vian avec son poème Terre-lune et des dizaines d'autres poèmes encore. Avec moi, la lune et le soleil ont dépassé le rendez-vous pour se marier.

      Supprimer
  2. merci Mokhtar pour ton passage.... belle poésie mettant en scène le soleil, la lune, les étoiles... J'aurais aimé savoir aussi bien écrire.... Il m'est arrivé de ne penser qu'en haikus durant une période de ma vie....à bientôt Monsieur le poète

    RépondreSupprimer
  3. Mais tu sais très bien écrire , chère Loula!C'est avec beaucoup de bonheur que j'ai découvert ton merveilleux blog ( Le blog de Yomoa ) si magiquement varié entre photo, origami et superbe narration poétique! Longue vie à toi et à ton blog! Merci d'apprécier mon poème, l'artiste.

    RépondreSupprimer
  4. La fantaisie, la légèreté, heureusement que les poètes ne sont pas toujours très sérieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ce sont des prismes, les poètes , chère Orfeenix. L'Humain est fait de tout: il "pleurit", c'est ainsi qu'il fleurit. Le cosmos est traversé de toutes sortes d'énergies qui se font inlassablement écho.

      Supprimer
  5. Ah ... il en fait couler de l'encre cet astre et je vous invite à aller lire la plume des Impromptus Littéraires qui cette semaine, le mette eux aussi à l'honneur !

    J'adore ceci : " On le renvoie se coucher, à coups de pieds au crépuscule. "

    http://www.impromptuslitteraires.fr/dotclear/

    RépondreSupprimer
  6. Chère Annick,il mérite bien tous nos hommages, le soleil! Cependant, parfois, il est maltraité! Merci pour le lien; je cours découvrir.

    RépondreSupprimer
  7. Le mouvement perpétuel des astres qui s'attirent, se séparent, se cachent et inspirent les poètes depuis la nuit des temps....
    J'aime le soleil mais ai un faible pour la lune, cette capricieuse qui joue avec sa forme, se permet de déplacer les océans et s'amuse souvent de nos humeurs !
    Merci pour ce poème.

    RépondreSupprimer
  8. Chère Solveig, bienvenue! Ton sublime commentaire est si riche et condensé à la fois.Tu as raison , les deux astres sont de grandes sources d'inspiration. Désormais, la lune me rappellera toujours les mots que tu lui as offerts. Merci pour l' appréciation de mon poème.

    RépondreSupprimer