jeudi 9 mai 2013

Le livre






Qu'il soit celui des morts
Ou celui des vivants,
Le livre t'ouvre ses immenses ailes au firmament!

Il t'invite au voyage,
De port en port,
De page en plage,
De plage en page,
De ville en village,
De visages en paysages
Et ne te laisse jamais livré à ton triste sort!
Il a tellement de secrets à te confier, avant ta mort,
Qu'il te rendra, pour l'accepter, bien plus fort!

C'est dans l'océan de ses mots
Qu'il te convie à renouveler ta peau,
A surmonter tes peines et tes maux,
A alléger tous tes fardeaux!

Dense, le livre te fait frémir,
Danser, pleurer et rire.
De l'Homme, il te révèle le meilleur, tout comme le pire,
Ce qui l'égaie et ce qui le fait souffrir!
Si tu veux, tout cela, découvrir,
Je te conseille, ami(e), de lire!


© Mokhtar El Amraoui in « Le souffle des ressacs »


Mes chères/ chers ami(e)s, je vous conseille vivement d'aller visiter la superbe page-hommage au livre qu'a concoctée notre grande bibliophile Hélènablue!

6 commentaires:

  1. Magnifique poème bien illustré par un livre en plein vol; qu'il nous amène sur ses ailes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, chère Manouche et bons voyages!

      Supprimer
  2. Un beau et judicieux conseil. Je ne lis pas assez... je devrais cela m'ouvrirait d'autres horizons pour ma poésie, pour sortir des sentiments "humains" !

    Merci et belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Moun, je ne sais pourquoi mais je t'ai toujours imaginée dévoreuse de livres. Voudrais-tu passer, par élan nietzschéen, au "surhumain"?

      Supprimer
  3. Bonjour Mokhtar

    Le livre restera toujours une invention révolutionnaire ...

    http://www.youtube.com/watch?v=Q_uaI28LGJk

    Amitiés

    Serge

    RépondreSupprimer
  4. Je suis tout à fait d'accord avec toi, mon cher ami Serge! Merci pour la succulente vidéo!

    RépondreSupprimer