samedi 8 juin 2013

Soif





Tantale attend,
Soupirs sans échos,
Dans le tam-tam des bosses incendiées.
Dunes de voyages.
Tantale,
Lèvres aveugles,
Compte l’éclatement des dunes
Sur le dépôt des rides,
Dans le sablier de l’attente.




© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. De rien, chère Manouche;tout le plaisir est pour moi!

      Supprimer
  2. Crois-tu que tu vas passer l'éternité à souffrir un triple supplice ? Ben alors, où ton espoir légendaire en l'amour, en la vie ? :)

    Sans attente, pas de déception hein :)

    Des mots toujours percutants, j'aime beaucoup

    RépondreSupprimer
  3. Merci, chère Moun, pour tant de subtilité! Ma soif est jugulée, grâce à tes si désaltérants mots! Il ne me reste désormais plus qu'une grande faim de vie et plein d'espoir! :-))

    RépondreSupprimer
  4. En voilà une traversée du désert que tu redessines comme le visage du temps.

    RépondreSupprimer