mercredi 19 juin 2013

Tien, à jamais!

Benoit Chavaneau


Dans mon exil,
Le ciel de ta voix
Tisse, pour mes pas,
Un horizon infini de voies.

Les si longs silences de mes nuits,
Bercés par ton ombre qui luit,
Ne battent qu’au rythme de tes doux fruits
Qui chassent, de leurs saveurs, tous mes ennuis.

Dessinées au fusain de mon attente,
Sur ta rive chantante,
Tes mains bénissent toutes ces ailes fleuries
Qui s’élèvent des brûlures de mes cris.

« Est-ce un crime de t’aimer ? »
Se demande, dans la fièvre de ses heures agitées,
Mon cœur aux rêves inconsolés.
Il réapprend à voler,
Tel un oiseau libéré,
En admirant les ailes de tes regards étoilés
Où brille encore l’éclat du premier
Qui m’a fait tien, à jamais!


© Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes 

6 commentaires:

  1. Je bénis cette muse quelle su' elle soit pour insuffler d' aussi jolis mots!

    RépondreSupprimer
  2. Qu'elle soit bénie! Amen, chère Orfeenix!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Mokhtar,
    L'amour ne meurt jamais et aimer me semble aussi beau dans cette souffrance qui suinte de tes vers.

    J'aime cette fidélité que tu dessines.

    Au plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, pour ton beau commentaire , chère Moun et bon week end!

      Supprimer
  4. quelle inspir Mokhtar, le souffle est là au feu d'Eros, que tes jours soient heureux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amen, chère Brigitte! Que tes jours soient merveilleux!

      Supprimer