samedi 27 juillet 2013

Les fleurs de ton sang



Martyr, ton sang a déjà fleuri !
Il avance en millions de poings qui crient
Leur soif d’amour et de liberté pour la chère Tunisie !
Martyr, c’est ton sang qui, de nos veines, jaillit
Pour libérer notre révolution des vautours qui l’ont ravie !
Que chaque vil tyran soit à jamais maudit
Et, s’il en a encore le temps, fuie, puisqu’il n’a pas compris
Que le Tunisien est de liberté, de justice, de dignité épris
Et que pour ces nobles valeurs, il a toujours offert, sans hésiter, sa vie !
Martyr, ton sang bat dans nos coeurs et, d’éternels espoirs, à jamais,luit !

©Mokhtar El Amraoui in " Le souffle des ressacs"

13 commentaires:

  1. Puissant poème que celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, mon cher frère Guillaume, de ta précieuse appréciation!

      Supprimer
  2. Je suis les infos et je dois dire que je suis impressionnée par la force de ce peuple tunisien qui continue d'avancer malgré les obstacles... la liberté, la démocratie est à ce prix... c'est bien dommage quand même qu'il faille en arriver à perdre la vie pour la liberté mais si le geste est noble.

    Bravo pour ton cri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais = même

      Supprimer
    2. Chère Moun,la vocation de la Tunisie, depuis des milliers d'années est la tolérance , le débat et la lumière ainsi que l'Amour et la rencontre de l'autre avec ses différences et spécificités. Ce n'est pas aujourd'hui qu'elle acceptera de se laisser dévoyer par des fanatiques qui n'ont d'autres "arguments" que la haine et l'ignorance. C'est pour cela que mon cri a été nécessaire et urgent!

      Supprimer
  3. Bonjour Mokhtar

    Je viens saluer tes mots de révolte et adresser un message de solidarité à ton peuple en lutte.

    Amitiés fraternelles

    Serge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, mon cher frère Serge, de ton indéfectible amour pour la liberté et la justice ainsi que de ta solidarité avec le peuple tunisien. Absolument, mon poème est une révolte contre la bêtise assassine!

      Supprimer
  4. Touché, ému et solidaire; je peux pas dire plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout dit,merveilleux Le plumitif, mon cher ami!

      Supprimer
  5. J' ai lu en complément de ce texte magnifique l' article sur le député molesté et les manifestants blessés, quelle souffrance pour les amoureux de la patrie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les théo-fascistes, chère Orfeenix, veulent garder le pouvoir par tous les moyens: démagogie, fausses promesses, répression! Aucun scrupule!

      Supprimer
  6. giulio12:57

    Que ton cri ne reste pas "vox clamantis in deserto", cher Mokhtar, et que, joint aux dizaines de milliers d'autres cris (pas encore assez nombreux tout de même) qui s'élèvent contre le dévoiement de la révolution tunisienne et le retour d'une dictature qui pourrait être pire que celle de ZABA, que ton cri donc, contribue à faire tomber en poussière l'édifice branlant bricolé par les nouveaux amateurs tyrans aussi incompétents que malveillants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument, cher ami Giulio, chacun contribue à sa façon pour lutter contre ce totalitarisme rampant!

      Supprimer