lundi 1 juillet 2013

Mon amour






La vérité, pour se dire, 
Embrasse tes lèvres.
Le soleil, pour briller,
Doit, chaque jour, se lever, 
Des rayons de ton ombre.
Les étoiles, en colliers, se bousculent sans nombre,
Pour venir, assoiffées, boire, à ton cou, les coupes de lumière
Sans lesquelles elles ne seraient que constellations sombres.
Quand leurs ailes se déploient,
Les oiseaux imitent ta voix,
Pour chanter mon amour pour toi,
Ses peines et ses joies.
Les dunes, en courbes, s’échinent dans tous les sens,
Pour imiter tes hanches qui, à chaque pas, dansent.
Jalouses de toi, toutes les mers, en colère, divaguent
Et des fléaux de leurs vagues,
Fouettent rageusement les cieux
Qui ont caché, dans l’écrin de tes yeux,
Les diamants les plus précieux.
Et moi, mon amour,
Depuis toujours,
De tous les joyaux de la terre,
C’est ton cœur que je préfère !


© Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes »

9 commentaires:

  1. Bien bien bien... ça c'est dit et l'objet de tous tes désirs doit être rouge de confusion et d'amour.
    J'aime cette poésie qui parle du coeur, du corps et au coeur.

    Belle journée Mokhtar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton appréciation, chère Moun. Très belle journée,à toi aussi.

      Supprimer
  2. Ta muse a bien de la chance, ce poème est vraiment de toute beauté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de tes gentils propos, chère Blue.

      Supprimer
  3. Savoir si bien le dire...

    RépondreSupprimer
  4. Savoir si bien le sentir, chère Manouche! Merci.

    RépondreSupprimer
  5. Plus beau qu' un grand poète, c' et un grand poète amoureux!

    RépondreSupprimer
  6. Te voilà superbement inspiré par l'amour en cet été 2013.
    As-tu remercié Cupidon?
    Amicalement

    Roger

    RépondreSupprimer
  7. Bien sûr, cher ami Roger! Et comment! Je le remercie tout le temps et je lui confectionne même de superbes flèches! :-)

    RépondreSupprimer