mercredi 7 août 2013

Au rendez-vous du Bardo

Au Bardo, le grand soir historique du mardi 6 août 2014!



On était, là, au Bardo,
On avait, tous, le même âge, 
Celui de notre soif de lumière
Pour t’enlever, chère Tunisie,
L’odieuse muselière
Que veulent t’imposer
Les planteurs de misère,
Les bigots aux fausses prières
Qui se réservent les paradis de leurs châteaux
Et veulent, assassins, jeter, dans l'enfer
De leurs froids caveaux et caniveaux,
Les millénaires de ta grandeur, sublime Tunisie !
On était, là, au Bardo,
Tes filles et tes fils, nous avons, tous, accouru,
En fières houles d’amour pour te sauver, patrie meurtrie !
On avait, tous, ton visage, un seul et même cri d’espoir,
Pour faire briller, de mille feux, le génie de tes gloires
Que veulent enterrer, dans le sang, les fossoyeurs de ta mémoire !
Tu étais là, en nous, grande Tunisie,
Toi, l’éternelle rebelle, l’immortelle amoureuse de la vie !

© Mokhtar El Amraoui in « Nouveaux poèmes »

4 commentaires:

  1. Sublime Tunisie qui engendre un tel poète que rien n' entravera!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, très chère Orfeenix, de ta précieuse présence et de tes incessants encouragements!

      Supprimer
    2. C'est d'un si bel élan ces mots vers la Grande Tunisie

      Cher Mokhtar, Orfeenix est toujours auprès de nos poèmes et c'est une joie incroyable d'être comme tu le dis, tant encouragés!

      Supprimer
  2. Elle les mérite, ces mots , la grande Tunisie, chère Brigitte! Oui, Orfeenix c'est de l'or pur! Elle a la poésie dans l'âme! Elle y encourage avec beaucoup de classe, quand ça lui parle. Elle est si sincère et puis , elle sait reconnaître ses vrai(e)s ami(e)s!

    RépondreSupprimer