dimanche 10 novembre 2013

Albatrocités

Mia Pearlman

Les pages des vagues
Se refermeront sur le ciel de nos attentes.
La mouette, dans son désarroi,
Guette la naissance des seins
Qui brillent au vent.
Un jardin, de ses chants, promet tant de vertes lunes.
Comme ces marches luisantes
Ressemblent aux crocs du temps !

©Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

14 commentaires:

  1. Super poème ;

    Super image ;

    Super titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ton appréciation, super-Guillaume!

      Supprimer
  2. Petit poème court et efficace, admirablement illustré, bravo!
    De jolies associations et images percutantes tels ces crocs du temps...
    Je te souhaite une agréable semaine Mokhtar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots me touchent énormément, chère Kenza!

      Supprimer
  3. Le titre, l'image, le poème, harmonie percutante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureux que mon poème t'ait plu, chère Manouche!

      Supprimer
  4. Bonjour Mokhtar,
    Je me laisse bercer aux vagues de tes mots et à ces attentes qui s'amplifient quand le temps avance sans nous...

    Juste une interprétation.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Ton interprétation, chère Moun, est en soi, l'ébauche d'un beau poème!

    RépondreSupprimer
  6. Comme la mer doit receler de secrets! Si c' est de tels poèmes, cela vaut le coup de plonger!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plongeons, alors, chère Orfeenix! Merci beaucoup de ta fine appréciation! Je suis sûr d'y découvrir les tiens aussi! :-)

      Supprimer
  7. Que rajouter ? Du Mokhtar tout craché !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci , chère Blue, de reconnaître le style Mokhtar! :-)

      Supprimer
  8. giulio11:32

    Bravo, mon ami ! Tu es encore bien meilleur que je ne l'écrivis sub www.zlv.lu/spip/spip.php?article3862‎

    RépondreSupprimer
  9. Ton appréciation, cher ami Giulio, me touche énormément. Merci.

    RépondreSupprimer