dimanche 2 mars 2014

Roses des bivouacs

Delawer

Pour la paix, contre toutes les formes de haine




Sauras-tu être ce pont de lumière
Où étincellera l’étoile des amis,
Pour réveiller en chant
Ce feu d’amour qui, sans cesse, en toi, luit
Mais que, toujours, hélas, tu fuis ?

Jette donc cette horrible chaîne de haine
Qui te souille, à la rouille de l’oubli !
Tu ne t’envoleras jamais, ami,
Si tu ne sais qu’être ennemi !

Sauras-tu libérer les roses des bivouacs en rires
Pour laisser les anges de l’aube fertile frémir
Et planter les champs solaires
De milliers d’arbres frères ?

Leurs racines ont soif de danses.
Chante leurs fruits en transe,
Apprends, de leurs longues nuits,
Comment offrir, à la paix, les nids
D’où s’élèveront, radieuses à la vie,
Les sèves des plus belles symphonies.

Ecoute-les dans le vent te libérer, toutes ravies,
Des épines de la haine qui te crucifient !

©Mokhtar El Amraoui in «Le souffle des ressacs»

4 commentaires:

  1. Ce ne sont ni des stratèges ni des économistes qu' il nous faut à la tête des pays, mais des poètes! Quel beau programme, je vote pour toi!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, chère Orfeenix, vivement un programme fondé sur l'Amour et l'Amitié. Vive les poétesses et les poètes!

    RépondreSupprimer
  3. Le " Peace and love"" semble démodé et pourtant !
    Merci pour ton poème.

    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer