lundi 16 juin 2014

EYA!

Oeuvre de Galina Poloz

à celle qui fut brûlée vive par son père, pour que cela ne se reproduise plus!


Eya !
Fleur d’amour éprise de vie !
Tu gravis l’échelle de ta soif,
Dans le feu fou d’une lâche barbarie !
Eya !
Tes hurlements feront trembler,
Pour toujours,
Tous les matins,
Toutes les nuits !
Ton souffle, à l’aube,
S’arrachera à ses brûlures et dansera,
Sur cette herbe nouvelle, pour toi, faite tapis,
Sur cette eau d’envol qui luit,
Dans tes larmes d’incomprise,
Dans tes flammes d’amour,
Qui ne seront jamais ensevelies !

© Mokhtar El Amraoui in " Nouveaux poèmes"

Le tableau est de Galina Poloz

2 commentaires:

  1. Bravo de t' enthousiasmer pour de vraies causes loin des mensonges et des illusions de nos écrans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton appréciation, chère Orfeenix.

      Supprimer