vendredi 1 août 2014

Enfants de Gaza






Leurs rêves explosés
Cherchaient juste le chant chaud
D'un lait de jasmin
Parfumé par l'éternité
D’un sourire berceur de mère
Eclairée de mille contes
Et caresses allumés!
On n’entend plus
Que l'écho éteint, amer,
De leur sang désarmé
Qui crie dans les matins noirs
De leurs envols assassinés!

© Mokhtar El Amraoui in " Nouveaux poèmes"

2 commentaires:

  1. les châteaux de sable des enfants sur une plage n'ont que l'imaginaire de ceux-ci pour les protéger quand les canonnières rodent..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de tes précieux mots, cher Le bourdon masqué.

      Supprimer