samedi 27 juin 2015

Morte étoile



    Michel Devillers
    Ce jour-là, 
    Les vagues rejetèrent la palette. 
    Seule la dune bougea, 
    Offusquée.
    Les barbares rirent
    Et crachèrent
    Les dernières étoiles
    Comme des dents ensanglantées.
    Les rivières des souvenirs
    Charriaient leurs mort-nés
    Enveloppés de haine et de couteaux.
    Les leçons des méandres reprirent
    Sous les mottes des glaises
    Et les mots d’amours suspendues
    Aux hanches de nuits
    Aux origines des pas
    Reprirent les couleurs des regrets,
    Squelettes sifflant d’azurs las
    Et d’ouragans fanés.
    Lunes écossées,
    Jours déshabillés de solaire solitude,
    L’incarcération de l’incinérée toile,
    Morte étoile !

    © Mokhtar El Amraoui in "Le souffle des ressacs"

2 commentaires:

  1. Que d'autres poètes avec toi ressuscitent l'étoile . Courage.

    RépondreSupprimer