mercredi 16 septembre 2015

La dame épique






    Merci de votre humanisme, Madame!


    La dame éreintée
    S’essoufflait pour relever
    L’homme jeté sur la chaussée !
    Il était paralysé !
    Il gémissait !
    Sa chaise roulante renversée,
    Seuls, ses yeux bougeaient
    Il la remerciait
    De toutes ses blessures ensanglantées !
    Elle suait, haletait, étouffée !
    De ses douces mains,
    De ses si fragiles bras,
    Elle tentait de le soulever !
    Tous les automobilistes,
    Horribles centaures de feu et d’acier,
    Ne cessaient, tout haineux, de Klaxonner !
    Insultants, ils pestaient, rageaient,
    Voulant, à tout prix, accélérer !
    L’ange, ce cher ange, se démenait pour soulever
    Cet homme, de tous, abandonné !
    Elle était merveilleuse, cette noble dame,
    Face à tous ces vociférants sans âme !
    Seule, elle a tout fait pour sauver
    Cet humain en danger
    Et, en son for intérieur, pleurait,
    S’étonnant de la mort de toute humanité !

    Le 16/9/ 2015
    © Mokhtar El Amraoui

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire