jeudi 3 septembre 2015

Ma mère crie que je vis!




Ma mère crie que je vis, que je ris !
Ma mère entend son nom
Dans le mien que je crie !
Ma mère prie pour me revoir en vie.

Elle supplie la mer de m’être mère
Elle lui demande de nous pardonner notre misère
Et lui explique ce qu’est une guerre,
Que nous sortons d’un cimetière,
En caressant ses folles vagues sans lumières,
En lui criant la couleur de mes yeux,
Le parfum de mes rêves et celui de mes cheveux !
Elle lui demande de me bercer le corps et de se taire,
De se faire terre sans barbares incendiaires
Pour que je puisse dormir dans ses bras ailés
Qui lui tendent, en les embrassant, mes jouets.
Ma mère crie que je vis,
Ma mère crie que je ris,
Ma mère crie!


Le 03 septembre 2015
© Mokhtar El Amraoui in " Nouveaux poèmes"

5 commentaires:

  1. Tu as su dire l'indicible...

    RépondreSupprimer
  2. Merci, chère Manouche. Quelle tragédie!

    RépondreSupprimer
  3. Il dort mais dieu ne dort jamais ...

    RépondreSupprimer
  4. Mon coeur de mère ne sait pas regarder cette image sans pleurer.
    Tes mots sont poignants.
    Merci
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci à la mère que tu es ainsi qu'à toutes les autres mères, chère Célestine.

      Supprimer