mercredi 4 mai 2016

Ton souffle, tes pas!

Aly Ben Salem




Ton souffle, tes pas
Et toutes ces étoiles d’ombres
Que sème ton corps éclairé

Au silence du vent
Qui écoute la flûte des mers
Le bercer de tes fleurs
Semées dans les paumes chaudes de tes rêves !

Ton souffle, tes pas !
Un papillon enivré par son butin de lèvres
Et un soleil qui joue aux damiers des ombres !

Ton souffle, tes pas
Et une belle rosée de souvenirs
Parfumée à l’envol de nos jours à venir !




©Mokhtar El Amraoui in «Le souffle des ressacs»

2 commentaires:

  1. Que rien ni personne n'empêche l'envol de l'avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument, chère Manouche. Merci.

      Supprimer