mardi 12 juillet 2016

Nouvelles couleurs


Illustration trouvée sur le Net



Nous relierons patiemment nos veines.
Et de nos sangs mélangés,
Sortiront des couleurs
Jusque-là inconnues.
Et tous unis,
Nous leur donnerons
De nouveaux noms,
Sur les rythmes des battements
D’un même coeur.


© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"
 

11 commentaires:

  1. Le monde uni comme les doigts dune main...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aura contribué à réaliser ce sublime rêve, chère Manouche.

      Supprimer
  2. Bonjour , je regarde de temps en temps ton blog et j ' apprécie tes poésies et ton humanité -
    Celle que tu postes aujourd’hui me fait penser à une chanson de Daniel Viglietti , un chanteur sud-américain que j ' aime beaucoup : chanson pour voyager loin -
    ( http://www.vagalume.com.br/daniel-viglietti/milonga-de-andar-lejos.html )

    Que ma terre est loin ,
    et cependant qui entoure un territoire
    où les sangs se mélangent -

    Tant de distance et de chemin ,
    tant de drapeaux différents ,
    et la pauvreté toujours la m^me ,
    les m^mes hommes qui espèrent -

    Je veux briser ma carte du monde ,
    créer le carte de tous ,
    métis , noirs et blancs ,
    nous la dessinerons coude à coude .

    Les rivières sont comme les veines
    d ' un grand corps allongé
    et la couleur de la terre
    est celle du sang de ceux qui sont tombés -

    ...
    ( D ' où mon pseudo de monde indien puisque j ' ai un peu habité au Brésil - mais n ' ai rien d ' indien / c ' est juste un peu d ' admiration / je suis français , de Sète )
    Je prends de vos nouvelles par le site de Nawaat que j ' apprécie beaucoup -
    Si tu veux bien venir jeter un coup d ' œil sur mon mini-blog , ce sera un honneur pour moi -
    http://mondeindien.centerblog.net/
    Amicalement , Charles , de Sète , alias- monde indien .

    RépondreSupprimer
  3. Ma journée s'annonce très bien avec une nouvelle amitié de taille. Merci, Charles l'Indien, de l'intérêt que tu portes à mes écrits. Je ne sais si tu as lu mon poème "Nature morte à Wounded Knee". je l'ai posté sur mon blog.Merci de me faire découvrir Daniel Viglietti. J'irai plonger avec grande joie dans ton blog. J'espère un de ces quatre venir lire mes poèmes à sète.

    RépondreSupprimer
  4. J ' ai trouvé ton poème sur Wounded Knee - très bien .
    Il y a effectivement une journée de la poésie chaque année à Sète -
    Fais-moi signe si tu viens , nous pourrons faire mieux connaissance -
    Nous avons presque le m^me âge - je suis de 54 -
    Je suis en train de relire " les vers du capitaine " de Neruda -

    RépondreSupprimer
  5. je l'espère, moi aussi. Belle lecture! :-)

    RépondreSupprimer
  6. Toujours beau et efficace, il est vrai qu'avec de tels poèmes on peut croire en la naissance de nouvelles couleurs!

    RépondreSupprimer
  7. j'ai déniché un beau coin . et j'y retrouve mon amie manouche . Joie à bientôt , y a du grouve

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien cette palette colorée, ce camaïeu à créer comme un espoir de monde meilleur, de monde nouveau.
    Si nous pouvions, nous les hommes donner la main à tous les éléments de cette terre, on pourrait faire quelque chose de beau. Mais voilà.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous y oeuvrons toutes/ tous ensemble.

      Supprimer