mardi 28 février 2017

Le ventre de l'épave

Photo d'épave tirée du Net


Il a percé la dune pour mesurer
L’ampleur du silence
Et les possibilités de passage
Vers le ventre de l’épave.
Il a reporté toutes les questions
Sur la fossilisation
Et les méandres de la solitude.
Que peut retenir de lait le reflet
Volant d’une étoile
Recensée par un fantôme ?
La lune cracha tous ses venins
Sur le narcisse opiniâtre
Riant de sable
Qui répétait, sans cesse :
« Le feu des jours n’a plus de laisse ! »



© Mokhtar El Amraoui in « Le souffle des ressacs »

Photo d'épave tirée du Net

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Avec toutes ses tragédies! Merci de ton empathique saisie, chère Manouche!

      Supprimer