mardi 7 mars 2017

FEU DE VIE

Paul Klee

Poème bleu fenêtre,
Poème rouge fruit
Qui s'envole du rire argenté de la lune
Vers nos lèvres assoiffées d'étoiles
Et de glissantes caresses infinies,
Comme d'un bateau d'amour
Et de rêves d'où l'on ne cesse de s'appeler.
Poème attentes de jours et de nuits
Qui ouvrent le miroir ailé d'un cri,
Qui renaît feu d'amour,
Feu de toujours,
Feu de vie !

© Mokhtar El Amraoui in « Le souffle des ressacs » 

2 commentaires:

  1. Saisir chaque jour sous les doigts, par le regard ou en les écoutant "les glissantes caresses infinies" que nous offre la nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument, chère Manouche. Ne pas les laisser fuir!

      Supprimer