dimanche 4 juin 2017

Les obscurs

Pierre Soulages


Ils ont cousu des linceuls aux mots 
Et tendu leurs pièges aux chants des oiseaux
Passeurs de lumière.
Ils ont coupé les ailes des étoiles,
Pour en faire des fouets
Contre les cris vrais.
Ils ont taillé les ronces les plus folles
Pour ensanglanter, avec, l’aube des voyageurs
Et crucifier leurs danses d’amoureux.

© Mokhtar El Amraoui in "Le souffle des ressac

2 commentaires:

  1. Très cher, que peut la poésie contre l'obscurantisme assassin ?

    RépondreSupprimer
  2. Elle dit, dénonce, rassemble contre le crime et la barbarie,c'est l'âme même de la lutte contre l'obscurantisme, très chère!

    RépondreSupprimer