vendredi 11 août 2017

LES CRIS D'UNE REBELLE

Illustrations du Net



A bas l'esclavage de la femme et toutes/ tous ses partisan(e)s!

LES CRIS D'UNE REBELLE

Hé toi, infâme, qui te crois roi de la femme, ta proie !
Je te dis qu’aujourd’hui je me libère de ta terreur !
Je sors de ta geôle d’horreurs,
Pour revendiquer mes droits !
Je n’ai plus peur de tes horreurs d’empoisonneur
Ni de tes diktats d’emprisonneur !
Je sors arracher ma part légitime de bonheur !
J’ai décidé de mettre fin à tous mes malheurs !
A partir d’aujourd’hui, je ne veux plus ressentir de frayeur !
J’accoucherai, libre, de toutes mes futures heures
Tout en splendeurs, malgré toi, tyrannique protecteur,
Bien loin de la lourdeur de mes silences en pleurs,
De mes souffrances et interminables douleurs !
Aujourd’hui, c’est la grande heure !
J’ai rendez-vous avec mes ailes !
J’ai décidé de sortir du tunnel !
Je vais manifester, en tout zèle,
Pour te dire que je ne serai jamais ta petite bonniche toute belle
Ni ton caniche, ni ta potiche poubelle !
Pour mon statut de femme libre, je serai à jamais rebelle !
Aujourd’hui, je te confie, petit roi, toutes mes heures
Impayées de nettoyage, de cuisine et de vaisselle !
Tu vas le voir, toi le fort, ce n’est que du sport, rien que du pur bonheur !
Aujourd’hui, je ne veux plus être ton balai, chère idole,
Ni ta serpillière, ni ta gardienne de casseroles !
J’ai décidé d’ôter, à jamais, de ma vie, cette sinistre camisole !
Aujourd’hui, je descends dans la rue, pour casser tous ces vieux rôles,
Pour crier mon droit à l’égalité, au respect et à la parole !
Tu peux te rire de moi, me trouver bien drôle,
Me traiter de folle ou de frivole
Mais c’est décidé ! Pour mes droits, aujourd’hui,
De cette horrible cage, je m’envole !
Si jamais tu changes d’avis
Et acceptes de vivre avec moi, sans ton mépris,
Viens, alors, à mes côtés et hissons ensemble cette banderole
Sur laquelle il est écrit "Liberté, parité et dignité !"


© Mokhtar El Amraoui in «Le souffle des ressacs»
Illusrations du Net

2 commentaires:

  1. J'ai peur que le "féminisme" ne soit une invention occidentale pour attiser des haines sans fondements, mais sous ta plume , les revendications sont vraiment jolies!

    RépondreSupprimer
  2. il ne s'agit d'aucun -isme. Il s'agit de dénoncer OBJECTIVEMENT l'esclavage de la femme et sa surexploitation au sein du foyer. Il s'agit d'une plue-value absolue qui lui est extorquée injustement de ses tripes, de sa sueur, de ses heures, de ses rêves jusqu'à ce qu'elle crève! Et M. le mari qui se prend pour un maître-seigneur esclavagiste qui accepte cette horreur comme si elle était inscrite dans l'ADN de la femme! Cela doit cesser et halte à l'esclavage domestique de la femme! Et tout cela doit être couché noir sur blanc juridiquement!LES TÂCHES DOMESTIQUES DOIVENT ÊTRE PARTAGEES!

    RépondreSupprimer