samedi 9 septembre 2017

J'ai vu la larme

Kirstine Reiner


J'ai vu la larme sur l'eau
Se poser tel un pigeon
Attendu en regards et semences
De nuits offertes
A ce pied lunaire d’argile.



J’ai vu la larme sur l’eau,
Lame aiguisée d’insomnies.


Les voiles des rides
S’élèvent à l’aube des dunes
Pour dire le cratère des cris.
A ce pôle d’ivresse,
Un soleil riant de mains,
Un azur chaussé de rêves
Et d’oliviers chantant ta brillante éclosion.


Quel écho donc
Recueillera l’or de ce fétu donné ?


Une gerbe encore assoiffée pourtant
Recollera notre envol vers ce lac des naissances !

©Mokhtar El Amraoui in " Le souffle des ressacs "

4 commentaires:


  1. Une larme sur l'eau,
    une perle de vie
    aux mille reflets
    sertis de rêves ou de souffrance...
    Une larme qui s'enroule
    sur des rides d'âme
    avant un dernier envol
    vers des ciels d'espérance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bel écho à mon poème, chère Marie.

      Supprimer
  2. Et toujours derrière le triste constat un envol vers le meilleur, continue, je t'en prie, de diffuser de la lumière!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le promets, chère Orfeenix! :-)

      Supprimer