samedi 16 septembre 2017

Ma caravane

Bois de Cécile Fouquet



Aux quatre points cardinaux de ma souffrance,
De mes rêves fous, de mes soupirs et espérances,
Ma caravane sillonne le désert.
Les pas ivres des dromadaires
Dansent sous les lames chaudes du soleil.
Je parle l’enfer des mains noyées,
Dans le sable carnivore,
La tristesse diluée
Dans le corps fumant d’un ciel que j’explore,
D’un ciel que j’implore !


© Mokhtar El Amraoui in " Arpèges sur les ailes de mes ans"

2 commentaires:

  1. Dans ce superbe poème il y a tout le drame de mille parcours de vie....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton empathique appréciation, chère Manouche.

      Supprimer