mercredi 20 septembre 2017

Stigmates

Odilon Redon



Quelle couleur a le silence ?
Celle de tes yeux,
De mes stigmates,
Sur les rives de ton absence.
Mes bras se tendent en fleuves
Vers l’infini d’aveugles échos
Pour embrasser le feu !



© Mokhtar El Amraoui in "Le souffle des ressacs"

4 commentaires:

  1. C'est très beau, je partage ici : https://plus.google.com/u/0/116306675817600544110/posts/dJWeWYX55Jr

    Belle journée à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Merci de votre appréciation. Ravi que mon poème vous ait plu, Mala Redan. Merci de partager.

    RépondreSupprimer
  3. Votre poème me fait penser à ces mots de Guillevic
    "Le chant, le plus silencieux
    n'est pas celui du silence
    il est celui de la nuit qui se cherche"

    RépondreSupprimer
  4. Merci, Marie pour ces superbes vers de Guillevic.

    RépondreSupprimer