jeudi 5 octobre 2017

Ton suc bleu

Marta Orlowska


Je ne sais quel rapport tu établiras entre
Griffe de chat, rose et port, la nuit.
Peut-être celui d’une céleste mosaïque
Qui tournoie,
Caressant l’horizon d’un large sourire,
Béance où chantonne ma glissade
Sur un air de palmier enneigé
Et des rigoles suspendues
Au suc bleu de ton souffle !


©Mokhtar El Amraoui in "Le souffle des ressacs"

4 commentaires:

  1. Bien doux le sourire du jour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, chère Manouche. Ravi que ça te plaise. :-)

      Supprimer
  2. Les chats dans les crépuscules roses juste avant la nuit,
    griffent nos horizons avec les chagrins du jour!
    Reste le souffle de vie qui nous mènera jusqu'à l'aurore une nouvelle fois!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo et merci, Marie, pour cette très belle mise en rapport poétique!

      Supprimer