mercredi 22 novembre 2017

Attente vespérale

Tableau de Kathy Jones


Quand ton absence
Dessèche le ciel de sa lumière,
Le soleil, pour son bain de noces,
Chasse, des noeuds noirs de ses fléaux,
Les troupeaux attardés sur des pentes arides.
La fourmi rouge, attelée au char d’une miette,
Enfouit ses victoires
Là où, toujours,
S’empêtre la taupe et frémit le coquelicot.
Dans la fureur des sillons fumants,
Le hanneton et le ver se dispersent,
En d’inaudibles rubis flamboyants
Crachés par un vieux funambule
Rêvant de trapèzes, de balançoires, de sauts
Parfumés d’étoiles et de vides tourbillonnants.
La fleur, dans sa splendeur,
S’offre aux dards voraces d’un essaim agité.
Elle parfume, un dernier soir,
La mémoire de tant de parcours sages,
Avant la lame précise et sans grâce
Du couteau,
De la hache
Qui attendent,
A l’abattoir,
Le docile troupeau.


© Mokhtar El Amraoui in "Arpèges sur les ailes de mes ans"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire