samedi 2 juin 2018

Paysage

Gravure de Hans Hartung


Putride fiente de pigeons-corbeaux
Comme des mots de radio
Comme des chansons matinales soporifiques
Glaire d’espoir au temps des glaives atomiques
Lymphe carbonique d’appels phtisiques
Partouzes de nymphes et de restes d’éphèbes assassins
Flétris  bourrés de protéines vaches !

Les os calcinés des nuages vomissent les rayons carnivores
Des rendez-vous rapiécés dans les labos de survie
De systoles diastoles plates des poubelles saturées
D’azurs glacés dans les barbelés des mensonges planifiés !

©Mokhtar El Amraoui in " Nouveaux poèmes"

4 commentaires:

  1. Ami Mokhtar tu nous invites au pur Végan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amie Manouche, c'est plutôt contre la putréfaction généralisée.

      Supprimer
  2. Mots noirs
    sur le crépuscule du monde
    qui s'enlisent
    dans ses prisons de boue et de barbelés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, Marie. Votre écho m'a plu. merci.

      Supprimer